passer au contenu principal

Communiqué de presse

6 octobre 2017

Communiqué de presse

Ces 30 dernières années les actions de santé communautaires ont montré leurs efficience et efficacité notamment en matière de vaccination qui a participé nettement à la couverture nationale par des relais communautaires qui font du porte a porte pour administrer des gouttes contre la polio, la distribution des produits pour le déparasitage des enfants et le dépistage de la malnutrition.

En ce qui concerne le VIH Sida la communauté internationale a défini dans le cadre des objectifs du développement durable de 2030 (ODD) l’élimination du VIH. Ce qui est logique et faisable vu les avancées médicales et communautaires dans le domaine de la lutte contre le SIDA, cependant ceci ne pourra se faire sans passer par les trois 90 ; ce qui veut dire que 90% des personnes porteurs du virus soient au courant de leur statut, que 90% des personnes infectées soient sous traitement et que 90% des personnes mises sous traitement aient une charge virale non détectable.

Cela montre que l’élimination du VIH avec la situation actuelle passera forcement par le dépistage de grande envergure dans les populations les plus exposées au VIH (population clés). En parallèle le dépistage classique (dans le poste de santé) qui a montré ses limites.

En Mauritanie le taux officiel de la prévalence du VIH est 0,4% ce qui est autour de 16000 personnes, seulement 2000 personnes (12%) suivent leur traitement donc 88% des personnes vivant avec le VIH ne reçoivent pas de traitement ce qui est une source énorme de propagation du VIH, car le traitement fait disparaitre la charge virale dans le corps du patient (le VIH indétectable) et dans ce cas la transmission devient quasi nulle.

C’est pour participer au changement de la tendance qui prévaut que l’association SOS pairs éducateurs à organise du 20 au 24 septembre 2017 une session de intitulée « formation initiale des conseillers communautaires du dépistage du VIH » au profit des membres de SOS Pairs Educateurs et ses partenaires parmi les structures de santé et la société civile.
Cette action rentre dans le cadre du projet « Accès à des services de santé de qualité pour les populations clés » en partenariat avec la plateforme MENA avec l’appui de l’initiative 5%.

L’objectif de cette initiative est de faciliter l’accès au dépistage à une population hautement vulnérable au VIH et qui n’a pas accès au dépistage du VIH classique dans les centres de santé.

A la suite de cette formation les participants feront un stage pratique dans l’unité de dépistage de SOS Pairs Educateurs avant d’aller sur le terrain pour organiser des dépistages de proximité dans les différents quartiers de Nouakchott

Signé
SOS Pairs Educateurs