passer au contenu principal

Campagne avancée de dépistage de la malnutrition

19 juin 2015

Campagne avancée de dépistage de la malnutrition

La santé primaire demeure une préoccupation majeure pour la population, en dépit des progrès réalisés durant ces dernières années par rapport à sa prise en charge, grâce aux efforts du gouvernement et de ses partenaires au développement.

Conscient de la nécessité d’un renforcement et d’une consolidation des acquis dans le domaine de la prise en charge de la santé primaire, l’ONG Internationale Médicos Del Mundo et SOS Pairs Educateurs, en partenariat avec les Directions Régionales à l’Action Sanitaire de Nouakchott, la Délégation de l’Union Européenne en Mauritanie et l’UNICEF Mauritanie, ont appuyé les centres de santé de Sebkha, Arafat, et Téyarett pour l’organisation de six (6) campagnes de dépistage avancées de la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans, durant la période allant du mois d’octobre 2014 au Janvier 2015.

L’objectif général de ces campagnes est de faciliter l’accès des populations démunies de ces quartiers périphériques aux services de santé primaire.

Les objectifs spécifiques consistent à dépister la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans ces zones cibles en vue d’une prise en charge précoce et efficace.

Quant à l’activité proprement dite, elle comprend un volet de sensibilisation des populations par rapport à la date, le lieu et les services à mettre à leur disposition le jour de l’activité.

En effet, une équipe est déployée sur le terrain pour assurer les activités suivantes :

  • Prise de poids de l’enfant
  • Prise de taille de l’enfant
  • Dépistage de la malnutrition avec le PB
  • Reference des enfants dépistés positive de la malnutrition modérée ou sévère (MAM et MAS)
  • Donner de conseils aux mères des enfants

À la fin des six campagnes nous avons obtenu les résultats qui suivent :

  • Total enfants dépistés = 1887
  • Total enfants référés = 133
  • Enfants retenus = 93
  • Total enfants MAM= 73
  • Total enfants MAS = 20
  • Enfants référés à la CRENI = 01
  • Restant au centre = 12
  • Enfants rejetés = 20
  • N’ayant pas été au centre = 20
  • Enfants libérés= 80

Notons que cette action entre dans le cadre de la politique nationale visant à rapprocher les populations aux services de santé afin de promouvoir leur connaissance et confiance.